• Concert à l'église de Baerendorf - Mars 2012

     

    Dimanche 11 mars, des notes colorées de printemps résonnent en notre église. En effet, pour son premier concert de l’année en extérieur, la philharmonie de Drulingen s’est produite à l’église de Baerendorf, lors d’un concert varié et coloré qui a offert de belles notes de printemps à la centaine de mélomanes venus apprécier cette chaleureuse formation musicale.

     

    Concert à l'église de Baerendorf - Mars 2012

     

    L’église Saint-Rémi a prêté son chœur et surtout son acoustique pour cet événement artistique et culturel de rentrée pour découvrir un programme éclectique destiné à tous les publics.

     

    L’orchestre de près de 40 musiciens, dont trois habitants de Baerendorf, était placé sous la direction conjointe de Jean-Luc MACK et Fabrice HOLDERITH qui ont fait découvrir à tour de rôle leur formation et leur répertoire. Si celui des orchestres d’harmonie était principalement constitué à l’origine d’œuvres de musique militaire, il s’est enrichi avec le temps d’arrangements musicaux, de musique légère, mais aussi de nombreuses compositions originales mettant en relief les qualités des ensembles à vent. Des arrangements de musique de film ou de jazz ont aussi fait leur apparition dans les répertoires actuels. La philharmonie de Drulingen a ainsi interprété « Hymne à la nuit » de Rameau, ou « Glory of Love » de Roland Heck, des pièces classiques au caractère sacré incitant au recueillement et à la méditation.

     

    Puis elle entraîna un public conquis avec des morceaux originaux pour ensemble à vent avec « Hymne à la musique » de Serge Lancen et « Concerto d’Amore », composé de plusieurs thématiques vives et entraînantes oscillant entre la musique baroque, la pop et le jazz. Pour la musique de film, quelques thèmes émouvants du film « Pearl Harbor » ont mis en valeur les thèmes mélodiques les plus poignants de cette page d’histoire bouleversante.

     

    Enfin, les auditeurs ont été entraînés par quelques thèmes musicaux plus contemporains comme « Je n’aurai pas le temps » du chanteur Michel Fugain, sans oublier de nombreux solos au tuba, au trombone, aux flûtes ou au saxophone qui tout en graduant leurs effets ont mis en relief les qualités musicales, la jeunesse et la fraîcheur de cette formation.

     

    Un beau concert de printemps en somme, aux notes colorées, enthousiastes et ravissantes comme pour découvrir une nouvelle saison pleine de promesses.

     

    Sources : Patrick BACHMANN - BULLETIN MUNICIPAL 2012 de la Commune de BAERENDORF

    Reproduction autorisée